BALLET DE QUEBEC – BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS

Laissez moi vous raconter un rêve, celui de Christiane Bélanger fondatrice du Ballet de Québec, directrice générale, chorégraphe et professeur ainsi que d’une école de danse qui compte maintenant plus de 650 élèves. Cette fois c’est à l’aide de Blanche-Neige et de tous les personnages s’y rattachant qui sont venus ravir l’imaginaire des petits et grands grâce à leurs danses, leur péripéties et leur interprétation de ce grand classique pour une présentation qui a eu lieu le 27 novembre 2016 au Grand Théâtre de Québec et qui reprendra du service le 12 février 2017 à 15hres sur la scène de la salle Louis Fréchette du Grand théâtre de Québec basé sur le conte des Frères Grimm et qui a connu un vif succès.

Ce conte classique est mis en scène et chorégraphié par Christiane Bélanger, sur une musique originale de Dominic Laprise et de son complice et co-auteur du scénario Dominique Martens, ce ballet contemporain a fait rêver petits et grands. De Plus, les images du créateur média José-Nicolas Binette et du couturier Pierre Savard ont fait de cette œuvre une grande symphonie pour toute la famille. On a eu le privilège également de voir évoluer une soliste russe invitée du Ballet Mariinsky de Saint-Petersbourg ainsi que d’avoir sur scène Steve Barakatt, grand virtuose du piano et grand supporter du Ballet.

Blanche Neige par le Ballet de Québec Le lieutenant gouverneur du Québec, l’honorable J.Michel Doyon s’est adressé au public en leur souhaitant que la magie et la joie inondent leur cœur au contact de Blanche Neige. Avant le lever du rideau on a eu notre dose d’inspiration provenant de la part de Yves Laroche, qui malgré les coups durs de la vie trouve le moyen de faire face à des défis car il est « Solide comme la roche » tel qu’il le décrit dans son livre qui mérite d’être lu pour être sensibilisé à la possibilité de développer cette attitude de champion qui lui a permis d’atteindre les plus hauts sommets.

Lorsque le grand livre d’histoire s’ouvre, il nous amène les personnages principaux qui sortent de ses pages pour mieux nous raconter la vie de Blanche Neige et les sept nains. Si un miroir, qui ne peut mentir, vous disait « ho ma Reine vous êtes belle mais la plus belle est Blanche-Neige » cela pourrait vous agacer un tantinet, mais cette fois elle devient folle de rage et désire éliminer la compétition. Avec toutes ces belles chorégraphies et des chansons qui décrivent bien l’action que ce soit le désespoir en passant par la course dans les bois, on voit leurs émotions se refléter sur leurs visages et dans leurs mouvements.

Blanche Neige par le Ballet de Québec D’ailleurs les costumes qui habillent les ballerines leur font à merveille et l’interaction entre les danseurs est réglée au quart de tour ce qui donne un très beau ballet coloré sans oublier les images de fond qui changent selon le temps et l’endroit désigné. On a droit à de belles pièces pendant la course des chasseurs, la danse du balai, nous sommes 7 (avec interaction particulière entre les sept nains), donnant lieu à des danses particulières, des farandoles ou Blanche Neige s’amuse avec les 7 nains. On assiste aux multiples attentats sur la vie de la plus belle du royaume et à chaque fois, le miroir ne peut confirmer qu’elle est bien morte. A chaque reprise on voit aisément le désarroi de la Reine sur son visage, on assiste à la danse des rubans de soie qui bien qu’ils l’enrubannent, ne l’étoufferont pas complètement car la forêt et ses amis veillent.

Blanche Neige par le Ballet de Québec La sorcière et ses corneilles ne chôment pas et réussissent leur but donnant des scènes magnifiques de douleur, de colère, de biens des sentiments habitant tous ceux qui aimaient Blanche-Neige et que de bonheur lorsqu’un prince charmant vient réclamer le cœur de la belle; son arrivée a excité les belles demoiselles à la ronde mais le prince n’a d’yeux que pour sa princesse et son baiser est sauveur. S’en suivra un amalgame de moments joyeux et heureux avec de si belles danses qui réveillent le cœur des centaines de petites ballerines en devenir, de princesses qui vont grandir un jour et de rêves en devenir qui n’ont pu grandir faute de temps ou de talent.

Blanche Neige par le Ballet de Québec Sarah-Gabrielle Déry-Blanchet a donné vie à Blanche-Neige de belle façon accompagnée de son prince Jordan Loomy Fayes, et avec toute une panoplie de danseurs qui ont tous rempli leurs rôles à merveille et ont bien mérité les ovations soutenues des spectateurs enthousiasmés. Après la remise des fleurs et félicitations de la part des trois concepteurs et du Lieutenant-gouverneur du Québec nous avons droit à une grande surprise soit la visite en direct de Moscou, de Tatiana Tkachenko de St-Petersburg qui est venue nous charmer avec trois extraits de Carmen, la Mort du Cygne et de l’Opéra de Faust nous montrant son talent par ses mouvements gracieux et son interprétation extraordinaire comme si on était transporté en Russie ou qu’on en rêvait.

Blanche Neige par le Ballet de Québec Entre chacune des pièces, on a droit à quelques mélodies de Steve Barakatt très douce qui nous envahit comme un baume sur un cœur blessé, un hymne d’espoir sur un soleil couchant, un moment intemporel car avec son doigté magique il nous offre beauté et liberté, nous donnant le goût de s’envoler. Tout un programme spécial rempli au maximum. Donc si vous voulez voir ce conte des Frères Grimm à la sauce magique du Ballet de Québec, il ne reste qu’à aller sur le site du Grand Théâtre de Québec et choisir les billets qui vous intéressent, faites vite car ils s’envolent rapidement et le 12 février 2017 sera si vite arrivé.