BRIGITTE LEBLANC, une personnalité pétillante pour cette belle gitane du Nord !

Le 11 novembre 2019, nous avons eu le privilège de rencontrer la chanteuse Brigitte Leblanc dont le coeur est une île car bien qu'elle travaille partout au Québec, au Canada et aux États-Unis, les Iles de la Madeleine ne la quitte pas, gardant en elle le vent, la mer et la tempête des îles qui l'habite constamment. Sa personnalité pétillante nous montre dès le départ qu'elle est très dynamique, prête à partir à l'aventure, en tournée, sautant d'un chez soi à l'autre que ce soit à Montréal, en Floride ou aux Îles, comme un oiseau voyageur qui semble s'envoler aux quatre vents.

Elle arrivait du salon de livres de Rimouski où elle a présenté son premier livre "Je ne serais jamais partie" avec un préface de Paul Daraîche qui est un mentor pour elle et un ami qu'elle connaît depuis sa plus tendre enfance aux Îles de la Madeleine. Son livre a été pour elle une thérapie, avec le pardon comme élément libérateur. Elle ne voulait pas vraiment le faire imprimer jusqu'à ce quelqu'un lui souligne que cela pourrait aides les autres en voyant son cheminement pour se sortir d'un traumatisme qui a bouleversé sa vie et voler sa jeunesse.

Brigitte Leblanc présente: «Je ne serais jamais partie» Ombrage Elle se révèle entière et se rappelle un père autoritaire, appliquant la discipline mais généreux, offrant de beaux moments de tendresse car il était la bonté même. Grâce à la culture de ses parents elle a appris à partager, à remercier de ce que l'on a mais à 16 ans son île est trop petite pour lui permettre d'échapper à ses démons, donc elle part avec son accordéon pour aller sur la grande terre. Elle se produit 6 mois par ici et 6 mois en Floride (où elle vit avec son mari américain qui a su immédiatement qu'elle était la femme de sa vie lorsqu'il l'a vu la première fois).

Elle a joué 10 ans en ligne à Carleton puis dans les années 90 elle part en tournée en Gaspésie, Matane, Chandler, Côte Nord après avoir fait les boîtes à chansons de Québec en 1988, puis au Nouveau-Brunswick. Depuis 9 ans elle retrouve son essence de vent et mer en se produisant 4 mois par année (juin à septembre) sur un navire de croisières le Montréal des Îles . Elle n'a que 2 mois pour rencontrer ses fans, faire des spectacles, visiter les radio et rencontrer les médias tout en se reposant parfois à son pied à terre à l'Île des Soeurs de Montréal, avec vue sur le fleuve bien entendu.

Elle a 36 ans de vie artistique et en est à son 9e album -"Brigitte Leblanc mon coeur est une île" réalisé par Paul Daraîche, qu'elle a connu à l'âge de 9 ans- Il a fait des musiques pour elle comme dans "retour aux sources" et "Des madeleines au continent" avec les paroles de Sylvain Rivière ou "Étoile filante" des mêmes compositeurs qui lui ressemble vraiment et qui semble sa préférée représentant comment elle est le calme et la tempête. Pour l'instant c'est "Highway de la musique" qui semble jouer beaucoup dans les radios

Brigitte Leblanc présente: «Mon coeur est une île» Ombrage Elle a plus le mal de terre que le mal de mer car autant elle est capitaine de sa vie, elle l'est aussi de son bateau qui l'attend à Hollywood (Floride) . Bien sur sa vie lui a apporté des moments difficiles, houleux comme l'accident d'auto du 14 octobre 1996 au Nouveau-Brunswick où elle a perdu en partie le contrôle sur de la glace bleu et a préféré virer, faire 5 à 6 tonneaux plutôt que de risquer un face-à-face. Résultat: perte d'un oeil et d'une oreille et perte totale de son véhicule. Elle apprend pendant ce temps qu'elle a l'oreille absolu ce qui l'aide à continuer de chanter.

Elle une multi-instrumentiste que ce soit la guitare, l'accordéon, le piano, la base, le drum, la mandoline et j'en passe car sans savoir lire la musique, elle apprend comment jouer des instruments facilement grâce à son don musical. Avec un surnom comme la tempête des Iles , elle s'est laissé séduire par la douceur d'un américain, qui est tombé en amour avec la fille et non la chanteuse, lui disant qu'elle met de la magie dans sa vie même si elle est hyperactive. Là bas, elle ne s'ennuie pas car est directrice musicale du Canada Fest qui a lieu les 7-8-9 février pour 2020 en plus de faire une tournée de 32 spectacles différents cédulés en Floride. Elle n'a pas le temps de s'ennuyer. On peut d'ailleurs voir une image de Kevin (entre les pages 96 et 97 de son livre) et y constater toute la douceur et bonté d'un amoureux qui ferait tout pour elle, même la laisser suivre le chemin des goélands qui l'éloigne de lui plusieurs mois par année.

Elle repartira chez elle la semaine prochaine pour retrouver son amour, son festival et ses fans qui s'ennuient d'Elle comme on le fera jusqu'à son retour en mai prochain...en attendant on peut l'entendre grâce à son dernier disque "Mon coeur est une île" ou mieux connaître son parcours et cheminement en lisant son livre "Je ne serais jamais partie" ; un cadeau que l'on peut s'offrir ou mettre sur notre liste de cadeaux de Noël pour les amis, mais peu importe vous en resortirez gagnant.