GENERATION CROONERS...Steeve Matthews un feu roulant de souvenirs!

GENERATION CROONERS...Steeve Matthews un feu roulant de souvenirs Lors de la soirée du 22 septembre 2017 au Capitole de Québec, on nous a amené dans un voyage dans le temps partant des années 50 jusqu'à aujourd'hui en nous faisant vivre au son des crooners, une génération particulière où la belle musique était au rendez-vous des voix suaves et des chansons vibrantes, romantiques, entraînantes avec des textes que tous apprenaient en moins de deux donc ce soir en était la preuve car les gens ont pris plaisir à chanter ces chansons immortelles accompagnant ainsi Steeve Matthews et son grand orchestre.

Génération Crooner Dès le départ le charme opère, on retrouve "Diana", "Put your hand on my shoulder" et "Puppy love" qui donnent le ton à la soirée; la connection se fait instantanément et les spectateurs apprécient le timbre versatile de la voix de Steeve ainsi que de ses trois choristes qui l'accompagnent à merveille. On se promène dans l'univers de Frank Sinatra, Engelbert, Tom Jones, Bobby Darin, Elvis, Dean Martin, Michael Bubbly et plus encore et le grand orchestre composé de 8 musiciens donnent encore plus l'effet cabaret rétro nous amenant à Vegas à l'époque du Rat pack ou dans les plus grandes salles de New York ou autres.Ils opèrent leur magie que ce soit au violon, au piano, à la batterie, à la guitare, à la base ou à la section brass (à la trompette, au saxophone ou au slide trombone); tout y était pour donner un son original rendant le voyage le plus authentique que possible avec une orchestration superbe.

Génération Crooner Avec une belle voix feutrée et en contrôle Steeve nous présente plusieurs medleys de vedettes nous rappelant que "C'est si bon", "Everybody loves somebody" (Dean Martin) en passant par "Suspicious mind" et "Always on my mind" (Elvis) y ajoutant un passage par Sardou et Aznavour ce qui est "Formidable". Il nous offre également en duo avec Josée (choriste) "You are the sunshine of my life" avant de poursuivre avec "This is the moment" qui termine la première partie d'une bien belle manière.

Génération Crooner Après une courte pause la soirée reprend en un feu roulant de chansons qui charment et rappellent de très bons souvenirs que ce soit "Smile", "Love Story" ou "Can't take my eyes off of you". Cette fois le tuxédo a été remplacé par un habit gris reluisant présentant encore une fois des medleys dont celui brillamment interprété de Tom Jones (It's not unusual, She's a lady, Green grass of home, Fall in love, Delilah, Love me tonight) qui a donné le goût de chanter avec lui et de danser pour certains. Celui réservé au Rock'n roll avec Elvis, Ray Charles, Bubble a fait soupirer plusieurs demoiselles surtout lors de "One night with you" tout comme lors du pot-pourri d'Engelbert qui séduit tout autant.

Génération Crooner Il termine avec "Save the last dance for me" avec les danseurs du Capitole qui ont pris grand plaisir à profiter de cette belle musique pour se dégourdir puis en rappel c'est un "My way" bien senti avec choristes à boa qui complètent l'ambiance à merveille. Génération Crooner