Les Grands Explorateurs, «ISLANDE, AU GRÉ DES VENTS» un rêve vibrant !

Les Grands Explorateurs Ombrage Jusqu'au 8 décembre 2019, Les Grands Explorateurs vous invitent à fouler le sol de l’Islande où ce décor enchanteur vous fera voyager au rythme des saisons en compagnie de notre conférencier/globe-trotter Pierre Régior que nous avons eu le plaisir de rencontrer le 3 novembre 2019 au Cegep Lévis-Lauzon pour sa présentation du dimanche soir. Il a pris le temps de nous montrer tout le parcours fait en Islande au côté de son épouse Annie qui a participé à son aventure, l'aidant entre autres à filmer des bouts comme des passages dans des rivières ou de marches à flan de montages. Son côté professeur nous offre également des chiffres sur les millages, les temps de transport en ferry etc avant d'atteindre les plages de sable noir ou clair, les côtes, les déserts de lave, îles volcaniques, glaciers et plus encore.

Les Grands Explorateurs, «ISLANDE, AU GRÉ DES VENTS» Ombrage Présenté selon les mois de l'année, chacun ayant apporté des images extraordinaires que ce soit les vents en bourrasque de février avec de superbendes chutes d'eau glacée, des paysages à couper le souffle, des maisons isolées, des montagnes enneigées et des petits oiseaux qui sont omniprésents peu importe le mois et qui nous charment tout au long; le royaume des ornitologues sans aucun doute. On aurait le goût de sortir longues vues et caméra pour s'y promener à notre tour. Mars à juin c'est un suivi de bivouacs, pierres volcaniques, eau chaude et sources surprenantes, quai, bateaux et chalutiers car la pêche y est importante.

Les Grands Explorateurs, «ISLANDE, AU GRÉ DES VENTS» Ombrage Canards, garrots arlequin, glaciers fondants en juin sous fond de torrents sauvages, d'arc-en-ciel, caps remplis d'oiseaux les plus fascinants les uns que les autres et qui nous montrent leurs bébés si mignons, un vrai paradis, masses de boue, geisers, terre sauvage, guillemots, le froid semble si mordant qu'il fait frisonner les fleurs sur les routes de traverses avant d'arriver dans la capitale avec une architecture particulière, oeil sur l'industrie des baleines puis des moutons sans oublier les aurores boréales de novembre.

Ce n’est pas une surprise que l’Islande soit reconnue pour la beauté de sa nature extraordinaire. Que l’on pense aux plages de sables noirs, à ces glaciers, aux fjords et prairies sans oublier les colonies d’oiseaux marins, sa faune et sa flore mythiques valent tout simplement le détour. Outre ce décor enchanteur, il ne faut pas oublier le sens de l’accueil et la complicité des Islandais rendant le séjour des plus mémorables. C’est à la rencontre de ces habitants, pêcheurs, éleveurs et fermiers que Pierre Régior a eu la chance de récolter du duvet des eiders et de collecter des œufs de guillemots ou même s’affairer au rassemblement des moutons.

Les Grands Explorateurs, «ISLANDE, AU GRÉ DES VENTS» Ombrage Un séjour en Islande ne serait pas le même sans avoir mis les pieds à Reykjavik, la capitale la plus septentrionale du monde. C’est au pied de la cathédrale Hallgrimskirkja et sur la rive du lac Tjorin que se déploient les toits de couleurs vives des maisons et commerces. L’architecture futuriste de cette ville ainsi que ses habits traditionnels se marient à merveille dans un écrin de mer et de montagne. Par ces jours sans fin de l’été au cœur crépusculaire, l’Islande ne cessera de vous étonner pour sa saisissante nature aux reliefs sauvages et à la simplicité de ses habitants.

CONFÉRENCIER:
Pierre RégiorLE Ancien enseignant d’économie, Pierre Régior a mis de côté sa carrière afin de vivre à fond sa passion pour les voyages il y a maintenant plus de 12 ans. L’accompagnant de son périple, sa compagne Annie et lui sont partis à la découverte de nouveaux peuples et de milieux naturels en autre du Mexique, de l'Afrique du Sud, du Japon, de la Bolivie et de l’Alaska. Leur soif de découverte s’ajoute rapidement une passion pour l’image. Alors qu’Annie photographie et dessine, Pierre prend plaisir à écrire et filmer ses récits de voyage. Ayant une attirance particulière pour l’Islande, ces grands explorateurs sont partis au gré des vents afin de capturer les plus beaux clichés enchanteurs.